2014 - Besançon -> Le Mont-Saint-Michel



Récit du pèlerinage :

15 Août 2014 - première étape

 

Interview de Christophe Bazin ( prête ), Florent Christophe (cycliste), Thomas Richardot (cycliste)  et Nathlie Martin (logistique) par Marion Bazerolle (logistique) et Cyril Billod ( cycliste )

 

Blague du jour : quel est l’ange qui protège les roux ? :

« l’ange Oliver »  protège les roues.

 

 

1° : Comment avez-vous vécu la célébration et le départ depuis la Chapelle des Buis ?

 

-       Florent : «  j’ai été surpris par le nombre de personne pour un 15 août à la Chapelle de Buis. »

  « L’organisation des frères franciscains étaient au top ! »

  « Tout le monde était très enthousiaste et accueillant »

  « l’archevêque avait un magnifique bâton pastoral »

  « présence de France 3 à la célébration »

  « bénédiction des cyclistes par notre archevêque »

 

-       Christophe : « j’ai été marqué particulièrement par l’Ave Maria à la fin de la célébration chanté par les cyclistes dans le cœur de la crypte. J’ai été très ému et symboliquement pour le 15 août, c’était très fort ! »

 

-       Nathalie : « les personnes présentes m’ont porté beaucoup d’attachement, ainsi qu’à notre association alors qu’ils ne nous connaissent pas. »

 

2° : La route jusqu’à la maison des familles…

 

-       Florent : «  un parcours à vélo très sympathique et une arrivée très marquante à la maison des familles. La chaleur et l’accueil de ceux qui étaient déjà présents m’ont touché personnellement. A ce moment là j’ai mieux visualisé le sens de mon engagement dans l’association Roulons Pour L’Espoir (RPLE). »

 

3° : La maison des familles :

 

Christophe : « J’ai pu échanger avec une future jeune maman qui ressentait une grande sérénité face à la venue d’un enfant dans son couple »

 

Florent : « j’ai apprécié partager le repas convivial, tous ensemble, sous un beau soleil ! J’aurais malgré tout voulu être plus proche des personnes qui nous ont accueilli. »

 

Nathalie : « Je me suis sentie très accueillie et j’ai été très intéressé par tout ce qui s’est vécu et partagé dans ces moments de grandes joies. »  

 

Thomas : « Françoise et François (logistique des années précédentes) qui étaient présents ce jour, m’ont fait me rappeler de nombreux souvenirs des expériences vécues.  J’ai pu partager mes sentiments avec eux et j’ai ressenti une grande joie de leur part de nous voir partir et savoir que l’aventure continue même sans eux.

 

4° : départ…

 

Thomas : « J’ai vraiment senti le départ au moment de la bénédiction à la Chapelle de Buis »

Florent : « le pèlerinage est prêt depuis longtemps, l’état d’esprit est là, sur le vélo on s’en  rend bien compte.  J’attendais ça depuis longtemps, maintenant, je pars vraiment. »

 

Nathalie : « c'est un soulagement pour moi de partie même si le 15 août était une journée bien remplie »

 

0 commentaires

16 Août 2014 - 2ième étape

 

Interview de Pierre (P) & Pierrick (Pk)

 

Lever & Célébration :

 

-P : « on a dormi 6h cette nuit pour pouvoir aller à la célébration à 7h avec les frères cisterciens. J’ai eu des difficultés à rentrer dans la prière.  Je remercie Monseigneur Jean-Luc BOUILLERET d’être venu, grâce à lui j’ai pu prendre pleinement à la célébration.

-Pk : « malgré une petite nuit j’ai pu participer à la célébration »

 

Présence de l’Archevêque :

 

-P : « Je trouve son investissement dans les différents groupes du diocèse y compris les groupes sportifs très encourageant et motivant pour les jeunes. Cela crée une présence ecclésiale exceptionnelle et inédite ! »

 

 

1ère partie de l’étape jusqu’à St Thibault pour le déjeuner :

 

-Pk : « J’ai trouvé que la première partie de l’étape était longue, l’arrêt pour le déjeuner a été très attendue »

 

-P : « Comme le soulève Pierrick la route fut intéressante avec de beaux paysages puis monotone après ‘’Nuits St Georges’’ »

 

Repas :

 

-P : « L’abbatiale de St Thibault nous a permis de déjeuner autour d’un très beau cadre, et visiter ce très beau monument historique. »

 

Rencontre pendant le vélo :

 

-P : « A Athie, nous avons rencontré une famille qui nous a reconnu, elle nous avait découvert lors de la diffusion du reportage sur France 3. »

 

Arrivée à Fain les Moutiers, maison natale de Catherine Labouré :

 

-P : « J’ai été content d’arriver au lieu d’hébergement, nous avons reçu un très bon accueil des sœurs »

 

-Pk : « J’ai hâte de vivre la présentation future sur Catherine Labourré »

 

En 3 mots, comment arrivez-vous à vous retrouver dans les trois S :

 

-P : « messe, vélo, rencontre »

 

 

Arrivez-vous à trouver votre place :

 

 

-P : « oui, grâce au respect des règles et la vie du groupe »

 

0 commentaires

17 Août 2014 - 3ième étape

 

Interview de Louise-Marie (L-M) & Jérome (dit Jéjé !) par Marion et Cyril

 

 

1. Comment s’est passée votre journée ? :

 

-Jéjé : « La journée était plutôt cool, courte et facile. J’ai beaucoup aimé le partage du temps en tandem avec Lucile (dite Lulu), et relais à midi avec Florent. »

 

-L-M : « Pas de vélo pour moi aujourd’hui, je reprendrai demain. Je me suis blessée au genou gauche à la deuxième étape. J’ai pu discuter avec ceux de la logistique car j’avais mis mon vélo dans le camion et j’étais monté à l’avant.

Je me suis rattrapée de n’avoir pas été sur le vélo en faisant une dégustation de vin à Chablis avec l’équipe logistique.

Le soir je me suis faite soigner par Lulu (étudiante ostéopathe) à travers des massages. Marion m’a aussi soutenue psychologiquement dans ma douleur. »

 

La messe du matin à Chablis :

 

-Jéjé : « Je me suis senti en communion avec tous ceux du groupe et ceux que nous soutenons. »

 

-L-M : «  J’appréhendais un peu au début. J’ai ensuite trouvé la célébration très originale grâce l’esprit jeune du prêtre, il a réussi par des mots simples à nous transmettre un beau message d’espoir et d’amitié. »

 

Repas du midi :

 

-Jéjé : « Pierre m’a fait des soins sur la blessure que je m’étais faite au début du pélé. On a ensuite partagé le repas avec le prêtre qui célébrait la messe ainsi qu’avec un paroissien et ses parents. »

 

-L-M : « Le repas était très bon grâce à la bonne préparation de la logistique.

La sympathie de chacun a rendu le repas très convivial !

En arrivant, j’avais plus qu’à mettre les pieds sous l’assiette et manger ! »

 

Après-midi :

 

-Jéjé : « Le temps de vélo a été très rapide »

« Je me suis réjoui d’avoir autant de temps libre à l’arrivée (‘’ Cîteaux ‘’) »

 

-L-M : « Dans la voiture et le camion, nous avons fait route avec le prêtre. Ensuite on m’a initié à la dégustation de vins. C’était très intéressant ! Puis j’ai pu découvrir les vignobles, et les beaux panoramas. »

 

Arrivée 

 

Visite de l’Abbaye + temps spi :

 

Jéjé : « l’Abbaye est un immense espace très simple, abandonnée. 

Le temps spirituel vécu à l’intérieur fut un grand moment grâce à la bonne participation de chacun des membres du groupe. »

L-M : « l’Abbaye était  intéressante à visité car elle est très inhabituelle. »

« le soleil ne se couche pas sur la colère » témoignait Anne durant le temps spirituel.»

« j’ai pu apporter une expérience et un témoignage personnel pendant le temps spirituel même s’il est difficile de s’ exprimer devant un groupe »

 

Repas, soirée :

 

L-M : « J’ai vécu un agréable partage avec les autres  et un bon repas avec une bonne ambiance.  J’ai pu déguster le vin choisi la journée ainsi que de la chartreuse. »

 

Jéjé : « J’ai partagé un bon repas avec une bonne présentation, et une excellente soirée »

 

Autres remarques :

 

 

Il est très intéressant d’exprimer nos ressentis dans le blog ! 

 

0 commentaires

18 Août 2014 - 4ième étape

 

Interview de Elise & Jeanne-Antide (J-A) par Marion et Cyril

 

L’arrivée d’Elise la veille au soir :

 

Elise : « C’est une grande joie de retrouver l’ensemble du groupe. L’ accueil a été très chaleureux : J’ai eu à un ban bourguignon pour moi toute seul.

J’ai pu vivre un temps fort de partage avec mon binôme. »

 

Le matin …

 

J-A : « Comme tous les matins, on a fait du rangement, du ménage et on a chargé le camion ! Nous sommes partis puis nous avons difficilement navigué dans l’Yonne. »

 

Arrivée à Melroy pour le déjeuné :

 

J-A : « Avec la logistique, on a eu des difficultés à trouver le lieu. Comme il pleuvait, on a du trouvé un abris : Une scierie prêtée par une personne gracieuse. »

 

Elise : « J’ai vécu un bon partage avec la propriétaire de la scierie, nous lui avons offert un cadeau pour la remercier. »

 

Arrivée à St Maurice sur Feyssard :

 

Elise : «  J’ai pu avoir un moment de partage plus tranquille avec une partie de l’équipe logistique autour d’un verre à Montargis. »

 

Temps spi, possibilité d’expression :

 

J-A : « Jai trouvé que c’était difficile d’exprimer sa foi devant les autres, mais certaines personnes m’ont encouragé vers la prise de parole. »

Elise : « Vivre le partage des avis de chacun sur la foi fut très fort pour moi. J’apprécie   avancer avec les autres en particulier avec mon binôme qui fut une belle rencontre. »

 

L’après-midi après le vélo :

 

J-A : « L’environnement était très beau. Devant la maison, j’ai pu profiter d’un grand espace vert pour me reposer un peu.

La nuit s’est ensuite passé dans une salle commune : dortoir à même le sol. »

« Les plaintes et les douleurs apparaissent chez les cyclistes après environ 400km cumulés depuis le départ. La liste des patients de Lucile commence à devenir vraiment importante ! »

 

Elise : « Nous sommes à la moitié de notre parcours. Je garde en tête le but de notre projet. La force et l’énergie devient de plus en plus important pour la suite de notre parcours malgré la fatigue. »   

0 commentaires

19 Août 2014 - 5ième étape

 

Interview de Nathalie (dit Nath) et Thomas par Marion et Cyril

 

Départ de « St Maurice sur Fessard » :

 

Nath : « Le Chant ‘’Couronnées d’Etoiles’’ fut très émouvant au départ des cyclistes. »

 

Thomas : « Le 1er groupe, dont je faisais parti, a été désorienté avec un faux départ. » 

 

Matinée :

 

Nath : «  Nous sommes allées en courses à l’Intermarché. Les barres de céréales et les compotes étaient notre priorité ! Les cyclistes en raffolent. »

« Marion, notre chauffeur de qualité a eu une conduite souple et dynamique tout au long du parcours. Nous avons pu suivre les cyclistes avec l’équipe logistique au complet, et j’ai pu les mitrailler de photos ! Nous avons bien ri »

 

Repas

 

Nath : « Il a fallu trouver un lieu de bivouac pour le déjeuner, non sans peine ! Après quelques difficultés, nous avons réussi à cuisiner un merveilleux repas : salade sucrée salée et pâtes bolognaises revisitées. En conclusion de ce petit repas une crème dessert plutôt délicieuse. »

 

Après-midi :

 

Nath : «J’ai bu un petit jus de fruit en terrasse à Angerville avec l’équipe logistique. » « ‘’Course’’ de voiture, nommé tank pour les intimes de la logistique ! »

 

Thomas : « Le paysage se composait de grandes plaines avec des plantations diverses et variées. »

« Pour agrémenter tout ça, une séance photo campagnarde le long de la route n’aura pas été de trop ! »

 

Arrivée à Chartres + Soirée

 

Nath : « Course poursuite entre cyclistes et tanks. Mais les cyclistes n’ont pas eu le dernier mot ! »  

« Nous avons chaleureusement été accueilli par la famille Morel (ancienne résidente de l’Escale jeunes de Besançon). Nous avons alors partagé des chants et le temps spirituel tous ensemble. »

« La soirée a fini en beauté avec un « son et lumière » sur les façades de la Cathédrale deChartres. Magnifique !! »

 

Thomas : « Arrivée plutôt difficile car deux de notre groupe ont crevé leur chambre à air. »

 

Nuit :

 

Nath : « On s’est bien installés dans toutes les pièces de la maison Morel. Puis la nuit fut longue et intense ! »

 

0 commentaires

20 Août 2014 - 6ème étape

 

Chartres- Abbaye de la Trappe

  

Interview de Lucile (dit Madame la Reine du fait de sa selle royale) par Marion et Cyril

 

 

Départ

  

Madame La reine :

«  J’ai passé une bonne nuit de sommeil réparatrice dans la maison de nos hôtes. Le petit déjeuner se fit dans la joie et la bonne humeur. Surprise, Tom m’a réparé mon vélo ! »

 

Célébration :

Madame La reine :

« Les peintures de la crypte de la cathédrale de Chartre, malgré leur dégradation, montraient la beauté, l’histoire de ce patrimoine culturel. Mon moment préféré, au cours de la célébration, a été le partage du corps du christ et de la paix autour de l’autel. » 

 

Matinée :

  

Madame La reine :

 « Le changement de vélo fut un grand soulagement et une motivation pour moi. En effet, mon vélo avait des petits problèmes de vitesse, le tout, accompagné d’un bruit permanent pour que mes co-équipiers ne me perdent ! 

Le soleil était de la partie. Tout le monde était de bonne humeur pour discuter et se raconter des blagues sur le vélo ! 

Tout roulait à merveille jusqu’à ce que Claire ait des petits problèmes ! … sur son vélo. L’axe de la roue arrière était de travers. Après quelques réglages techniques, nous sommes tous reparti serein.  A chaque problème sa solution ! »   

 

Repas :

Madame La reine :

« J’ai découvert un super lieux qui surplombait la ville de ‘’la Loupe’’. Nous avons dégusté des poulets exquis préparés par nos chefs cuisinières préférées ! 

Après le repas, nous avions eu l’honneur de partager un moment, accompagné de plein d’émotions, avec Benoit qui aurait aimé faire parti des notre physiquement. Il faisait parti des notre par la pensée et la prière. J’ai réalisé à ce moment pour qui je roulais. Le son de sa voix m’a donné encore plus la « pêche » grâce au sourire qu’il nous partageait dans ses paroles. De plus, il nous a annoncé une excellente nouvelle : sa sortie de l’hôpital neurologique de Lyon après y être allé en urgences. Je m’en suis réjouit de plus profond du cœur ! Ayant déjà combattu la maladie, j’avais l’impression que je revivais une de mes sorties d’hospitalisation.

Maintenant, nous ne pouvons plus que pédaler avec Joie, Enthousiasme et Espoir. En effet, nous avons de la chance de n’être pas dans un lit en attendant et en espérant une bonne nouvelle. »

 

L’après midi :

Madame La reine :

«  Très tumultueuse ! Nombreux aléas : saignement de nez, crevaison, explosion de pneu, route en très mauvais état... Quand un problème apparaît il n’est jamais seul !

Dans ces moments, je repensais à la joie et le partage de Benoit pour me porter tout au long de ces épreuves ainsi que le pur bonheur de ce qu’est de vivre avec une certaine innocence. »

 

L’arrivée à l’abbaye de la trappe :

 Madame La reine :

« Ce fut un soulagement que tout le monde soit arrivé saint et sauf. Le cadre est sublime et très paisible ! »

 

Soirée :

Madame La reine :

« Une douche rapide avant d’attaquer une soirée longue et intense en émotion !

En effet, en tant qu’ostéopathe officielle du groupe, je ne perds pas une minutes pour pouvoir me consacrer à soigner ma protéger, nommée Alice puis les cyclistes blessés. C’est un moment privilégier que je vis avec ces personnes ! Nous apprenons à mieux nous connaître à travers nos discutions qui se portent autant sur notre vie en communauté ou nos vies personnelles. Chaque personne est différente, mais merveilleuse. » 

 

Temps spirituel en binôme :

Madame La reine :

« C’est un rituel important qui permet de relater le sens de la vie que nous avons envie de donner à l’aide de la parole de Dieu et de nos échanges très enrichissant. Ce jour-là, le cadre naturel, nous invitait à la réflexion. Une lecture du verset du jour, et c’est parti pour répondre au question et partager ensemble ! C’est pour moi des moments très forts et enrichissants !

Les moments en binôme se révèlent très constructeur vis à vis d’une complicité qui nous lie d’amitié mais aussi une meilleure connaissance de soi même ; J’apprends à connaître l’autre et l’autre m’aide à me connaître ;

 Lors de ce temps de partage, nous avons amené chacun un objet qui représentait le mieux le pèlerinage. Pour ma part, c’était mon vélo. En 2012, je me suis lancée le défi d’effectuer Besançon-Chamonix avec le groupe, à vélo. Suite à des problémes de santé, il m’était formellement interdit de faire du sport. Le vélo me rappel donc le coté sportif et solidaire grâce à l’entraide entre cycliste et le côté spirituel, en cas de difficultés, la prière est toujours possibles comme dans la vie ! 

 

Le pèlerinage en trois mots : 

Madame La reine :

Solidarité, rencontre, bonheur !    

 

0 commentaires

21 Août 2014 - 7ième étape

 

Interview de Fanny et Cyril par Marion et Cyril

 

Le matin à la trappe

 

-Cyril : « Je me suis levé à 4h du matin pour prier avec les frères. Physiquement c’était un peu difficile mais intérieurement, c’était nettement ressourçant et enrichissant. Ensuite, avec Marion, le frère François et d’autres personnes présentes, nous sommes allés faire un petit pèlerinage dans les bois, où se trouve une immense Statut, de la vierge Marie, d’au moins 10 mètres de haut. Le frère nous a appris à l’appeler maman à 4h40 du matin ! C’était un moment très fort et très beau ! ‘’Elle est ma maman, et la maman de chacun de nous’’ disait il. »

 

Départ de la Trappe : 

Fanny : « Départ plutôt reposant pour la logistique. Je suis montée voir la statut de la vierge Marie avec les autres de l’équipe, après le petit déjeuné, pendant que les cyclistes commençaient  l’étape à vélo.

Nous avons pris le temps de prier et chanter l’ave Maria de Glorious au pieds de celle-ci. Je trouve ça très agréable de commencer la journée dans la prière ! »

 

La matinée :

Fanny : « Au programme, surprise pour les cyclistes ! Nous les avons encouragé en écrivant à la craie le prénom de chacun des membres du groupe sur la route. »

Cyril : «  Etape plutôt difficile avec beaucoup de dénivelé, mais le soutien de la logistique et de ceux qui nous ont fait les dons me portaient ! »

 

Midi : 

Fanny : « Repas avec des pâtes carbonnara (Recette à prendre !! ) et une petite sieste dans un champs avant que les cyclistes et nous même reprenions la route. »

Cyril : « Vraiment très agréable d’avoir un repas aussi bon après un effort difficile. La sieste dans la voiture, courte mais intense, n’a pas été de trop ! »

 

Arrivée :

Fanny : « Nous avons été très bien accueilli par les paroissiens et le prêtre ! L’épluchage des légumes s’est fait dans une ambiance très musicale !

Les paroissiens nous ont offert l’apéro ! J’ai vécu un très beau moment de partage et de solidarité. 

Le point fort lors de la soirée a été de chanter avec le petit Jonathan de 6 ans (Enfant d’une famille de la paroisse) ! Rempli d’une énergie débordant et d’une joie de vivre immense, il voulait chanter toutes les chansons du carnet avec nous ! » 

Cyril : « J’ai vécu un accueille de luxe. Notre groupe a été guidé à l’arrivée pour trouver le chemin par un paroissien qui avait entendu parler de nous à la télévision.

J’ai pu partager avec quelques paroissiens qui nous ont félicité et encouragé pour notre projet. »

 

Temps spirituel :

Fanny : «  Le temps spirituel était très beau ! Nous avons échangé sur ce que signifie la lumière pour nous, à travers un mot que nous partagions en allumant une bougie. » 

Cyril : « Malgré une grande fatigue, le geste d’allumer une lumière, chacun notre tour lors de la prière, m’a beaucoup ému ! »

 

Anecdotes, éléments marquants : 

Fanny : « Le remerciement et la joie des cyclistes devant la ‘’surprise’’ des prénoms marqués en craie sur la route, m’a beaucoup touché. Je me suis sentie importante aux yeux du groupe ! Le partage de ce moment avec chacun des membres de notre groupe ne s’exprime pas avec des mots, il se vit !

  

Résumé du pèlerinage en trois mots :

Fanny : Joie, partage, force (élan et motivation)

Cyril : Ecoute, solidarité, Christ.

 

0 commentaires

22 Août 2014 - étape final

 

Interview de Jean & Alice par Marion et Cyril

 

Départ

 

Jean : « Bonne nuit de sommeil grâce au bon matelas pneumatique ! Le réveil fut plutôt dur. L’accumulation de la fatigue se faisait ressentir mais l’objectif d’atteindre la Mont St Michel a été une motivation pour se lever. L’ambiance au petit déj’ était joyeuse et tranquille !

 

Alice : « Bon départ car nous sommes arrivés tous ensemble pour la messe à 6 km du lieu du dortoir. »

 

 

Célébration :

-Jean : « Dans le village de Vieuvy, les quelques paroissiens étaient là pour nous accueillir et partager la célébration avec nous ! L’assemblée restreinte, avec les deux prêtres de ce lieu, le maire et quelques villageois, m’a vraiment permis de vivre un temps fort !

 

L’église était très belle, en particulier trois vitraux qui représentaient des étapes de la vie de Jésus.

 

A la sortie de la messe, j’ai pu faire connaissance avec les paroissiens. C’était très beau  et très fort ! »

 

Alice : « Super messe avec les paroissiens ! Donner la paix du Christ, avec chacune des personnes présentes, était très porteur et donnait un grand esprit de fraternité.

 

Je surlignerais aussi la beauté des vitraux de cette église. »

 

 

Route …

 

Jean : « Régis, cinquante ans, qui a réalisé l’exploits ‘’Paris-Brest’’ à vélo, a roulé avec nous une partie de la route (jusqu’à St James). C’était très sympa de voir son soutien et de rouler avec une personne d’un niveau différent. Il a un moral très présent. 

 

Jusqu’au Mont St Michel, nous avons parcouru des petites routes, avec les 16 cyclistes et les 3 voitures de la logistique qui nous suivaient en cortège.

Nous avons bien rigolé, la logistique nous a lancé des confettis, de l’eau, …

 

Le Repas s’est savouré en face du Mont St Michel. C’était vraiment l’accomplissement de l’objectif ! »

 

Alice : « le dosage de la vitesse en peloton était bon ! La route a été très agréable, le paysage était sublime avec beaucoup de vaches. » 

 

 

Arrivée au Mt St Michel : 

 

Jean : « C’était grandiose de voir l’abbaye perchée sur un rocher ! Même en y étant déjà allé, il y avait de la joie, l’arrivée était déjà là ! 800km parcours au total avec très peu de casse.

 

J’ai ressenti un bonheur tout particulier par rapport à Alice, mon binôme. Elle a une maladie. J’ai essayé de prendre soin d’elle tout au long du chemin. La réaction d’Alice face aux kilomètres parcourus et l’accomplissement de ce périple m’a touché au plus profond de mon coeur…»

 

Alice : « J’apercevais le Mont Saint Michel au loin en tout petit :  je criais de joie ! Je ne réalisais pas ce qui m’arrivait.

 

On est arrivé et je viens de pauser mon vélo. Jéjé m’a pris dans ses bras et m’a dit : ‘’tu te rends compte de ce que tu viens de faire’’.

 

Ce fut un grand moment d’émotion, j’avais les larmes aux yeux !»

 

« Après les embrassades et le repas, devant le Mont St Michel, j’ai rencontré Stéphane qui est professeur de CM1 et CM2 (à Rouan). Ce fut une belle rencontre. Il avait le même objectif et la même détermination que notre groupe. Il parcourt la France au profit des enfants malades. Il logeait dans des endroits précaires tout au le long de son périple !

La seul différence est le moyen de transport : il parcourait la France non pas à l’aide d’un vélo mais d’une jument comtoise et le jeune garçon du maréchal ferrand. »

 

 

La vie en temps de binôme : 

 

Jean :  « Les binômes ont été tiré au sort. J’ai appris à découvrir Alice, dans ses joies comme dans ses peines. Les partages ont été très riches !

 

Les moments de partage autour de la foi ne m’ont pas parus compliqué. C’est elle qui nous rassemble, la communication se fait en toute simplicité ! »

 

Alice : « j’ai offert à Jean un malabare pour le remercier été mon binôme dans tous ces moments ! On a vécu de nombreuses rigolades.

 

Les temps de partage n’étaient pas d’une grande régularité mais très sincère !

 

On a su chacun s’écouter ! »

 

 

Temps Spi et partage : 

 

Alice : « Je n’avais pas envisagé de retourner la question du temps spirituel : T’es tu déjà retrouvé dans la situation de Paul, accusé ?  Et Jean a proposé : -> Ne serais-je pas parfois accusateur ? 

 

Je ne m’attendais pas à ce que Jean partage mon exemple personnel : j’avais mis un coup de point à un camarade de classe étant petite car il parlait trop ! J’ai souri et tout le monde a ri !

 

Le partage sur l’arrivée d’aujourd’hui était très beau ! Je suis très heureuse de vivre tout ça avec le groupe ! 

 

Jean : « Très riche car c’est l’arrivée de notre périple. Le très beau témoignage d’Alice sur son exploit malgré sa sclérose en plaques m’a fait grand plaisir. »

 

 

 

Autres remarques :

 

Jean : Une grande joie de vivre tous ces moments avec le groupe Roulons Pour L’espoir et ceux que nous soutenons ! La vie de groupe et faire du vélo sont des expériences qu’il faut faire pour le croire.

 

 

 

En trois mots, je retrace le pèlerinage   :

 

Jean : Amitié, respect, partage

 

Alice : chalenge, fraternité, spiritualité 

 

0 commentaires