ETAPE 5 : Orio Litta -> Berceto

(Ajout aux jours précédents: Lisa, de la logistique, a reconnu elle aussi que Bertrand geignait la nuit... A voir d'ici demain, puisqu'il redort ce soir avec Simon!)

 

Hier soir au restaurant Simon est allé chercher la clé de la voiture. Ne connaissant pas le mot «clé», il essaye de se faire comprendre; la serveuse retourne alors dans le restaurant et lui ramène un tire-bouchon...

 

Ce matin nous sommes dix au départ, car Émilien a rejoint la logistique, Bertrand est de retour parmi les cyclistes avec des roues flambant neuves, et Pierluigi, le maire de Orio litta pédale avec nous. Il nous a fait découvrir les secrets de la Lombardie. Nous avons roulé sur la digue du... Pô: le paysage est magnifique, encore une fois.

 

A Fidenza, nous retrouvons le président de la via Francigena qui était déjà présent à notre départ à Pontarlier. Il était accompagné de l'adjoint au maire de Fidenza. Ils nous ont fait découvrir les reliques d'un saint céphalophore. Attention! Cela ne veut pas dire qu'il brille dans la nuit...

 

Après le déjeuner nous attaquons la montée. Et nous montons, et nous montons, et nous montons. Quelle joie quand nous savourons enfin la descente tant attendue! Cette joie fut de courte durée, puisque nous nous rendons compte qu'il reste quelques km de montée pour arriver à Berceto.

 

Apparemment cela n'a pas suffit à Léonor et Jérôme qui ont dû faire demi-tour en voyant le panneau «Berceto» barré.

Simon a quant à lui eu la fierté d'arriver au village avant la logistique !

 

Frayeur du soir: soucis technique avec la voiture qui a commencé à fumer (de l'intérieur!) dans un démarrage en côte. Moins performante que nous la C8!

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0