8 Juillet 2016 - 3 ème étape

Quand sonnèrent les 12 coups de minuit, alors que Cendrillon était couchée, ses magnifiques princes charmants entonnèrent un sublime chant grégorien à 4 voix. Cendrillon, attirée par ce chant mélodieux se dirigea vers ces hommes aux beaux yeux et aux doux poils soyeux. Ne sachant lequel choisir, elle n’eut point le temps de réfléchir, que ses prétendants s’avancèrent les mains dans le dos, dissimulant leurs précieux cadeaux. Prête à s’engager pour le meilleur et pour le pire, elle vit sur sa face une demi-douzaine de coussins s’aplatir.
C’est ainsi que commença la journée, pour Lucie et ses 18 balais.


3ème étape, Rastatt-Darmstadt, 184 km dont 43 bornes de détours. Fiers de leur victoire on a entendu dans les villes traversées, quelques jeunes français impolis crier non sans provocation le score de la veille (2-0 pour la France vu sur grand écran chez l’ennemi). Après une attaque d’un véhicule venu d’une autre galaxie nous avons atteint un charmant village que nous avons désiré connaître par cœur en en faisant 43 fois le tour sans jamais y entrer sauf lors de la pause repas avec surprise des bananes au chocolat et au miel. Retour en selle après avoir bien mangé, plusieurs bornes parcourues sans incidents jusqu’à… UN FEU ROUGE !!!!! Ah et aussi Léonor a violement été forcé d’avaler du bitume … par une racine ce qui soit dit en passant le change des poussettes. Hugues en preux chevalier (saint Georges n’aurait pas fait mieux) l’a remorqué jusqu’au séminaire d’arrivée où nous l’avons rejoint après quelques kilomètres conscients qu’il nous manquait un poids mort à l’arrière… La journée s’est finie par une petite réunion bilan des troupes dans la joie et la bonne humeur…

 

 

A bientôt pour de nouvelles aventures…

Écrire commentaire

Commentaires: 0