22 Août 2014 - étape final

 

Interview de Jean & Alice par Marion et Cyril

 

Départ

 

Jean : « Bonne nuit de sommeil grâce au bon matelas pneumatique ! Le réveil fut plutôt dur. L’accumulation de la fatigue se faisait ressentir mais l’objectif d’atteindre la Mont St Michel a été une motivation pour se lever. L’ambiance au petit déj’ était joyeuse et tranquille !

 

Alice : « Bon départ car nous sommes arrivés tous ensemble pour la messe à 6 km du lieu du dortoir. »

 

 

Célébration :

-Jean : « Dans le village de Vieuvy, les quelques paroissiens étaient là pour nous accueillir et partager la célébration avec nous ! L’assemblée restreinte, avec les deux prêtres de ce lieu, le maire et quelques villageois, m’a vraiment permis de vivre un temps fort !

 

L’église était très belle, en particulier trois vitraux qui représentaient des étapes de la vie de Jésus.

 

A la sortie de la messe, j’ai pu faire connaissance avec les paroissiens. C’était très beau  et très fort ! »

 

Alice : « Super messe avec les paroissiens ! Donner la paix du Christ, avec chacune des personnes présentes, était très porteur et donnait un grand esprit de fraternité.

 

Je surlignerais aussi la beauté des vitraux de cette église. »

 

 

Route …

 

Jean : « Régis, cinquante ans, qui a réalisé l’exploits ‘’Paris-Brest’’ à vélo, a roulé avec nous une partie de la route (jusqu’à St James). C’était très sympa de voir son soutien et de rouler avec une personne d’un niveau différent. Il a un moral très présent. 

 

Jusqu’au Mont St Michel, nous avons parcouru des petites routes, avec les 16 cyclistes et les 3 voitures de la logistique qui nous suivaient en cortège.

Nous avons bien rigolé, la logistique nous a lancé des confettis, de l’eau, …

 

Le Repas s’est savouré en face du Mont St Michel. C’était vraiment l’accomplissement de l’objectif ! »

 

Alice : « le dosage de la vitesse en peloton était bon ! La route a été très agréable, le paysage était sublime avec beaucoup de vaches. » 

 

 

Arrivée au Mt St Michel : 

 

Jean : « C’était grandiose de voir l’abbaye perchée sur un rocher ! Même en y étant déjà allé, il y avait de la joie, l’arrivée était déjà là ! 800km parcours au total avec très peu de casse.

 

J’ai ressenti un bonheur tout particulier par rapport à Alice, mon binôme. Elle a une maladie. J’ai essayé de prendre soin d’elle tout au long du chemin. La réaction d’Alice face aux kilomètres parcourus et l’accomplissement de ce périple m’a touché au plus profond de mon coeur…»

 

Alice : « J’apercevais le Mont Saint Michel au loin en tout petit :  je criais de joie ! Je ne réalisais pas ce qui m’arrivait.

 

On est arrivé et je viens de pauser mon vélo. Jéjé m’a pris dans ses bras et m’a dit : ‘’tu te rends compte de ce que tu viens de faire’’.

 

Ce fut un grand moment d’émotion, j’avais les larmes aux yeux !»

 

« Après les embrassades et le repas, devant le Mont St Michel, j’ai rencontré Stéphane qui est professeur de CM1 et CM2 (à Rouan). Ce fut une belle rencontre. Il avait le même objectif et la même détermination que notre groupe. Il parcourt la France au profit des enfants malades. Il logeait dans des endroits précaires tout au le long de son périple !

La seul différence est le moyen de transport : il parcourait la France non pas à l’aide d’un vélo mais d’une jument comtoise et le jeune garçon du maréchal ferrand. »

 

 

La vie en temps de binôme : 

 

Jean :  « Les binômes ont été tiré au sort. J’ai appris à découvrir Alice, dans ses joies comme dans ses peines. Les partages ont été très riches !

 

Les moments de partage autour de la foi ne m’ont pas parus compliqué. C’est elle qui nous rassemble, la communication se fait en toute simplicité ! »

 

Alice : « j’ai offert à Jean un malabare pour le remercier été mon binôme dans tous ces moments ! On a vécu de nombreuses rigolades.

 

Les temps de partage n’étaient pas d’une grande régularité mais très sincère !

 

On a su chacun s’écouter ! »

 

 

Temps Spi et partage : 

 

Alice : « Je n’avais pas envisagé de retourner la question du temps spirituel : T’es tu déjà retrouvé dans la situation de Paul, accusé ?  Et Jean a proposé : -> Ne serais-je pas parfois accusateur ? 

 

Je ne m’attendais pas à ce que Jean partage mon exemple personnel : j’avais mis un coup de point à un camarade de classe étant petite car il parlait trop ! J’ai souri et tout le monde a ri !

 

Le partage sur l’arrivée d’aujourd’hui était très beau ! Je suis très heureuse de vivre tout ça avec le groupe ! 

 

Jean : « Très riche car c’est l’arrivée de notre périple. Le très beau témoignage d’Alice sur son exploit malgré sa sclérose en plaques m’a fait grand plaisir. »

 

 

 

Autres remarques :

 

Jean : Une grande joie de vivre tous ces moments avec le groupe Roulons Pour L’espoir et ceux que nous soutenons ! La vie de groupe et faire du vélo sont des expériences qu’il faut faire pour le croire.

 

 

 

En trois mots, je retrace le pèlerinage   :

 

Jean : Amitié, respect, partage

 

Alice : chalenge, fraternité, spiritualité 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0